Les effets nocifs du sucre sur les capacités cognitives

Les effets nocifs du sucre sur les capacités cognitives

La suppression des sucres ajoutés de votre alimentation : un combat qui vous fera découvrir les vraies saveurs des aliments !

La surconsommation de sucre est un problème de santé publique. Les sucres ajoutés sont la norme depuis des décennies, mais l’émergence de produits tels que les recettes Snooze (un peu de publicité au passage cela ne fait jamais de mal), avec très peu de sucres ajoutés réconcilie santé et gourmandise.

 

1- Les problèmes de santé directement liés au sucre

Il est de notoriété publique que le sucre est la cause de nombreux problèmes de santé. Diabète, obésité, perte de capacité physique, fatigue chronique, etc. La liste est longue. Cependant, il semblerait que le sucre cause des problèmes encore méconnus.

La communauté scientifique met peu à peu en évidence les effets néfastes du sucre sur les capacités cognitives. On observe notamment une corrélation entre maladies neurodégénératives et surconsommation de sucre. Des études menées en 2013 et 2017 ont montré qu’une trop forte présence de sucre dans le sang peut favoriser l’apparition de troubles de la mémoire, ainsi que des symptômes précoces de la maladie d’Alzheimer.

D’autre part, une étude parue dans Diabetologia en janvier 2018, montre qu’un taux trop élevé de sucre dans le sang serait à l’origine de troubles cognitifs, ayant un effet néfaste sur la mémoire et l’apprentissage. Autrement dit, la surconsommation de sucre empêche un développement sain des capacités cognitives.

 

2- L’addiction au sucre, un fléau d’une ampleur sous-estimée chez les enfants 

L’addiction au sucre touche environ une personne sur 10 en France et cela dès le plus jeune âge. Lorsque les seuls goûts qu’un enfant a connus sont ceux d’aliments avec des sucres ajoutés, il sera très difficile de lui faire aimer des produits avec peu de sucre. Cela amène notamment une réticence accrue de certains enfants à l’égard des légumes et une préférence systématique pour les produits transformés très sucrés… 

Par ailleurs, l’enfance est la période durant laquelle le cerveau se développe et pendant laquelle l’apprentissage est le plus intense et le plus important. Autant vous dire qu’il est préférable de faire très attention à l’alimentation de vos enfants car l’effet du sucre serait encore plus important sur leurs cerveaux.

Bien entendu, nous parlons ici d’un taux de sucre anormalement élevé dans le sang. Les aliments sont souvent naturellement sucrés, et cela n’est absolument pas mauvais pour la santé. Il ne s’agit pas de bannir purement et simplement le sucre de son alimentation ! Chez Snooze, nous aimons bien sûr les plaisirs sucrés et nous restons de grands gourmands ! En revanche, l’industrie agroalimentaire a tendance à ajouter trop de sucre dans ses produits et est ainsi responsable de ces problèmes de surconsommation. Notons que de nombreux acteurs ont cependant adopté une démarche responsable sur ces sujets depuis quelques années et que nous avons la chance de trouver des produits de qualité dans nos supermarchés.

 

3- Solution : une alimentation avec peu de sucres ajoutés 

La solution à tous ces problèmes est évidente : le sevrage. Cette décision est difficile à prendre et encore plus difficile à respecter, c’est pourquoi le meilleur remède contre votre addiction ou celle de votre enfant est de minimiser dans un premier temps la quantité de sucre présente dans votre alimentation (il faut bien entendu rester mesuré).

Pour diminuer sa consommation de sucre, la première étape est de se tourner au maximum vers des aliments et des produits sans sucres ajoutés. Au début, votre palet sera désorienté, et vous découvrirez de nouvelles saveurs, que vous risquez de trouver fades. Cependant, vous vous y habituerez et prendrez goût à la saveur réelle des aliments.

Par ailleurs, les premiers effets du sevrage peuvent se faire sentir très rapidement. La diminution très importante de la fatigue et l’amélioration des capacités physiques sont les principaux effets à court terme. Sur le long terme, la diminution de la consommation de sucre permet de réduire le risque de diabète, et de maladies neurodégénératives.

 

ATTENTION ! Une alimentation avec peu de sucre ne veut pas dire que vous devez renoncer à toute gourmandise ! Au contraire ! Vous pouvez succomber à vos désirs sans vous sentir coupable. En effet, il existe des recettes très peu sucrées qui ont autant de goût que les recettes originales à base de sucres ajoutés et qui peuvent satisfaire même les plus gourmands !

C’est d’ailleurs la démarche qui a guidé l’élaboration des recettes Snooze : le travail acharné de nutritionnistes et de pâtissiers a permis d’obtenir des recettes gourmandes, avec peu de sucre. Résultat, nos granola, en moyenne 40% moins sucré que les produits similaires de la grande distribution font des heureux et nous en sommes ravis !

 

Voir plus

Pratiquer consciemment une activité physique lors de fortes chaleurs!

Pratiquer consciemment une activité physique lors de fortes chaleurs!

7 astuces pour stabiliser sa glycémie

7 astuces pour stabiliser sa glycémie

Réchauffement climatique : le GIEC tire la sonnette d'alarme

Réchauffement climatique : le GIEC tire la sonnette d'alarme

Commentaires

Aucun commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.